4e Dimanche de l’Avent A

25 décembre 2019

Aujourd’hui, dans l’évangile que nous venons d’entendre,

deux visages sont au premier plan : le visage de Marie, « la mère du Rédempteur »,

et le visage de Joseph, « le gardien du Rédempteur »,

ainsi que saint Jean Paul II aimait les nommer…

Prenons le temps de les regarder… Prenons surtout le temps d’entrer en communion avec les dispositions profondes qui habitaient leur cœur…

Ces dispositions qui leur ont permis de reconnaître Dieu et d’être à son écoute,

lorsqu’il leur a parlé…

Marie, nous a rappelé brièvement l’évangile que nous venons d’entendre,

nous montre qu’il y a des réalités tellement grandes, tellement riches

qu’elles ne peuvent être accueillies que dans un cœur humble et pauvre,

un cœur ouvert à l’impossible de Dieu et à l’action vivifiante de son Esprit de sainteté…

Joseph, nous fait voir l’évangile, a su reconnaître pour sa part

qu’il y a des réalités tellement imprévisibles, tellement déconcertantes,

qu’elles ne peuvent être accueillies que dans le silence de la foi,

dans un renoncement à soi-même et à ses projets,

pour adhérer plus fermement à Dieu et à son projet à lui…

Dans son amour pour Marie, Joseph avait pourtant formé un beau projet…

Il avait choisi Marie, qui était sûrement pour lui,

la plus belle des jeunes femmes de son village

et sans doute qu’il attendait avec impatience le jour où enfin ils habiteraient ensemble…

Et voilà que Dieu entre à l’improviste dans la vie de Marie et dans la sienne.

En fait, Dieu n’entre pas à l’improviste dans leur vie. Il y était déjà très présent…

Tous les deux étaient profondément nourris de la foi de leur peuple,

dans l’attente du Messie promis à Israël…

Tous les deux avaient pu méditer la parole prononcée par le prophète Isaïe :

Voici que la vierge est enceinte, elle enfantera un fils,

qu’elle appellera Emmanuel (c’est-à-dire : Dieu-avec-nous).

C’est la profondeur de leur foi, c’est la grandeur de leur amour

qui ont valu ;a Marie et Joseph le choix de Dieu !

Dieu les a choisis ensemble, parce qu’ils étaient le plus beau couple

à qui il pouvait confier son Fils, le Sauveur du monde, notre Sauveur.

Parce qu’ils étaient tous deux éclairés et soutenus par leur foi,

parce que tous deux ils croyaient profondément

en ce Dieu mystérieusement présent au cœur de leur vie personnelle

et de leur amour mutuel, ils ont été capables de le reconnaître

lorsqu’il est intervenu d’une façon inattendue,

lorsqu’il est venu leur présenter son projet de salut :

un projet surprenant et inconcevable pour l’esprit humain,

mais un projet encore plus beau que celui qu’ils avaient formé ensemble dans leur amour…

Par leur réponse de foi, Marie et Joseph

nous ont donné le Sauveur : elle comme mère, lui, comme père adoptif…

Ils ont donné à notre monde le Sauveur « enveloppé de nuit »,

selon une belle expression de saint Bernard :

« enveloppé de nuit », car dans son humanité se cache la gloire de sa divinité…

Par leur réponse de foi, Marie et Joseph nous montrent toujours

comment nous pouvons accueillir Dieu dans nos vies personnelles

et comment nous pouvons nous ouvrir à son mystère…

Dieu vient visiter des cœurs aimants et libres…

Dieu ne s’impose pas… Il s’offre…Il se donne…

L’accueil de la foi nous ouvre à son mystère qui nous dépasse infiniment

et qui nous dépassera toujours infiniment…

La foi nous libère de la tentation de réduire Dieu à ce que nous pouvons en comprendre…

À l’exemple de Marie et de Joseph,

lorsqu’un événement nous dépasse et nous déconcerte, dans notre relation avec Dieu,

il est essentiel de savoir faire place au silence de la foi…

Dans un premier temps, ce pourra être un silence d’incompréhension, même de consternation,

mais peu à peu, éclairés par l’Esprit et instruits intérieurement par Dieu lui-même,

nous serons conduits au grand et beau silence de l’adoration…

Un silence qui sera vécu non pas comme une démission humiliante de nos facultés humaines,

mais comme une reconnaissance émerveillée du mystère de Dieu

et de la souveraine liberté de son amour à l’œuvre dans chacune de nos vies…

Puisse la grande foi de Marie et de Joseph nous inspirer

lorsque Dieu nous semble déroutant dans notre vie à chacun et chacune !

Dom Yvon-Joseph