8e Dimanche du Temps Ordinaire A

28 février 2017

Frères et soeurs

Il y a plusieurs années alors que nous étions à Oka, nous avions lu au réfectoire un livre intitulé: La Providence en action au Foyer de Charité.

Dans ce livre, on pouvait voir comment Dieu pourvoyait aux besoins de cette communauté qui s’occupait de personnes handicapées sur l’île de Montréal. Avait-on besoin de nourriture? Voici que de la nourriture arrivait. Avait-on besoin d’argent pour une réparation ou un besoin quelconque ? Voici qu’un chèque arrivait, fait au montant exact de la somme dont on avait besoin. Jour après jour, Dieu pourvoyait aux besoins de cette communauté qui jamais ne manqua du nécessaire.

C’est cette même Providence en action que nous retrouvons à l’oeuvre dans le livre: Maggy, la mère aux dix mille enfants. Grâce à sa confiance inébranlable en la Providence, cette jeune africaine a pu accueillir sans inquiétude tous lorphelins qui se présentaient chez elle durant les génocides qui font rage au Rwanda et au Burundi dans les années 90.

Il ne faut pas croire cependant que cette Providence en Action ne se manifeste uniquement dans la vie des saints, des saintes, ou de personnes d’exception. Elle se manifeste aussi dans chacune de nos vies.

Quand nous prenons le temps de relire notre expérience ou si l’on veut de repenser à notre vie, nous pouvons revoir assez facilement où, quand et comment Dieu s’est s’occupé de nous d’uns manière spéciale en nous guidant, en nous conseillant, en nous protégeant ou en nous aidant.

Il est important de se rappeler de temps en temps tous ces moments où nous avons pu voir et même toucher du doigt l’action de Dieu dans nos vies. C’est le souvenir de ces moments qui construit en nous la confiance en la Providence. Le Dieu qui s’est occupé de nous dans le passé est le même qui s’occupera de nous dans l’avenir car Dieu ne change pas. Il est le même hier, aujourd’hui et demain.

Bien sûr que nous connaîtrons des périodes difficiles. Bien sûr que nous traverserons et des heures douloureuses, mais même là Dieu ne nous abandonne pas, Il demeure à nos côtés pour nous soutenir.

J’ai rencontré un jour, un homme qui s’était cassé le cou dans une accident de moto. On lui avait pratiqué une trachéotomie. Une ouverte à la base du cou pour lui permettre de respirer et de parler avec un voix qui ressemblait à celle d’un robot. À ma grande surprise, cet homme me disait que cet accident était la meilleure chose qui lui était arrivée car cet accident l’avait rapproché de Dieu et lui avait ouvert les yeux sur ce qui est important dans la vie.

Il en va de même pour chacun et chacune de nous. Combien de fois, un événement qui nous était apparu sur le coup comme étant une malédiction, s’est révélé par la suite être une bénédiction.

Enfin de compte Frères et soeurs , quelque soit la situation dans laquelle nous nous trouvons, faisons confiance à Dieu. Et rappelons-nous cette parole de saint Pierre qui résume très bien l’évangile d’ aujourd’hui : «Déchargez-vous de tous vos soucis sur le Seigneur, puisqu’il s’occupe de vous.»

f. Bruno-Marie